Qu’est-ce qui a été fait en deux ans au port de Bandol ?

Retour détaillé sur tout ce qui a été fait depuis un peu plus de 2 ans par la Sogeba, société d’économie mixte gérant le port.

La direction actuelle de la Sogeba est en place depuis maintenant un peu plus de 2 ans (février 2017). Nous avons commencé par un audit complet de ses process et de son fonctionnement. Un travail indispensable qui ne se fait pas en un jour, tant les activités sont diverses : gestion d’un plan d’eau, d’une zone de carénage et d’une station carburant sont des métiers en effet bien différents.

Le but de cet article est de détailler en toute transparence ce que nous avons fait sur cette période avec les équipes, mais aussi se tourner vers le futur, car les chantiers à venir restent immenses.

Sur l’organisation interne de la Sogeba

  • Archivage numérique des documents via un système de Cloud.
  • Mise en place d’une structure capable de lancer des marchés publics. La Sogeba est en effet soumise au code des marchés publics.
  • Renouvellement des marchés d’électricité et de surveillance.
  • Numérisation de la liste d’attente : elle était gérée auparavant en papier.
  • Numérisation de la gestion du courrier.
  • Mise en place d’un suivi de l’utilisation du véhicule Sogeba.
  • Support client géré par une interface spécialisée (Zendesk).
  • Contrôle périodique des engins de levage réalisé semestriellement (obligation légale).
  • Division par 2 du nombre de contractuels saisonniers, sans impact sur la qualité du service rendu grâce à une meilleure gestion des plannings.
  • Pointage des postes vides par tablettes.
  • Grand nettoyage de la base de données du progiciel de port, permettant de connaître les postes vides en temps réel.
  • Respect des règles de l’accord d’entreprise sur les congés.
  • Procédure concernant les avoirs.
  • Réduction importante du nombre d’heures supplémentaires.
  • Audit puis mise en conformité de la Sogeba avec le RGPD.

Sur la transparence et l’équité

  • Mise en place d’une commission d’attribution des postes, seule compétente pour attribuer les postes annuels et saisonniers plaisanciers.
  • Publication des PV de cette commission sur le site internet du port.
  • Mise en place d’un formulaire avec horodatage automatique pour les demandes de places saisonnières, en escale, et pour le carénage.
  • Mise en place d’une liste d’attente pour les postes plus grands.
  • Réunion effective du CLUPP chaque année (jamais faite jusque-là).
  • Mise en conformité des différents contrats plaisanciers atypiques avec le règlement portuaire.
  • Suppression de la procédure de vente du bateau avec transfert de poste.
  • Suppression des régularisations des 49/51.
  • Etablissement d’un nouveau règlement portuaire, donnant notamment les moyens de faire partir les bateaux ventouse.
  • Etablissement de nouveaux contrats plaisanciers, moins longs et plus lisibles.

Sur le plan technique

  • Raccordement de la capitainerie à une fibre optique professionnelle très haut débit…
  • … ce qui a permis l’installation d’un réseau WiFi performant, avec débit de 3 Mbps par connexion.
  • Remplacement (en cours) des pannes A et B.
  • Remplacement de la grue électrique par une grue électrique tropicalisée. Un abri pour cette grue est prévu d’être construit dans les prochains mois.
  • Mise en place d’un dispositif d’assèchement de la station carburant, changement des pompes.
  • Rénovation des blocs sanitaires ouest et office de tourisme (en cours).
  • Destruction d’une dizaine de bateaux « historiquement » à terre sur la zone de carénage ou derrière la capitainerie.
  • Mise en conformité électrique du port basée sur le rapport d’un bureau de contrôle dont les recommandations avaient plusieurs années.
  • Lancement des procédures visant à détruire les bateaux en fourrière.

Sur la communication externe :

  • Création d’une charge graphique et d’un logo moderne « Port de Bandol ». Abandon du terme « Sogeba » dans la communication externe.
  • Mise en place d’une newsletter officielle (1 050 inscrits).
  • Mise en ligne d’un site internet du port (plus de 100 visites / jour en moyenne).
  • Création d’une page Facebook officielle (1 700 abonnés).
  • Création de boites mails pros @portbandol.fr
  • Réunion effective du CLUPP chaque année au théâtre Jules Verne.
  • Installation d’une caméra 360 sur le toit de la capitainerie.

Ce qui arrive d’ici la fin de l’année

  • Remplacement de 190 bornes électricité/eau (troisième trimestre 2019).
  • Rénovation de la capitainerie (quatrième trimestre 2019).
  • Rénovation complète de la station carburant (quatrième trimestre 2019).
  • Réfection du quai du stade ( (quatrième trimestre 2019).
  • Co-organisation d’un salon nautique.

Ce qu’il reste à faire

La liste précédente, non exhaustive, est déjà importante, et témoigne du travail considérable qui a été réalisé depuis un peu plus de 2 ans. Mais il reste encore beaucoup à faire. On peut notamment citer :

  • La rénovation des pannes béton restantes (panne touristique et port amodié).
  • La mise en place de plans pluriannuels de renouvellement d’équipements (mouillages notamment).
  • Améliorer la collecte des déchets en été, sujet complexe car ne dépendant pas que du port.
  • Améliorer les accès et la propreté des sanitaires.
  • Obtenir la certification port propre.
  • Organiser des apéros pontons où vous pourrez échanger avec les maîtres de port et la direction.
  • etc…

 

Article précédent :
Article suivant :